La prière collective reprend en ordre dispersé au Sénégal

Kisal

Les musulmans sénégalais ont repris les prières du vendredi. Mais comme on a pu constater, plusieurs mosquées sont restées fermées par crainte du coronavirus, malgré l’autorisation officielle de rouvrir.

Le président Macky Sall a annoncé le 11 mai un allègement des restrictions liées au coronavirus, dont la réouverture des mosquées, après de fortes pressions religieuses. Les autorités du Sénégal ont cependant exigé le respect des règles d’hygiène et de distanciation. C’est le cas dans la mosquée Massalikoul Jinane, située en plein cœur de Dakar, où les fidèles respectent les gestes barrière.

Dans ce pays à plus de 90 % musulman, certains fidèles ne sont cependant pas rendus dans les lieux de culte afin d’éviter tout risque de contamination. Et certains  imams ont eux-même préféré ne pas rouvrir des lieux de culte dans lesquels il n’avaient pas les moyens de contrôler la foule. « Nous préférons attendre pour y voir plus clair », déclare ainsi l’imam Seydou Nourou Tall.

Laisser un commentaire