Actualités

Mozambique : condamnation d’Oumar Oulada Souaré pour injures et propos racistes et incitation au génocide contre les Peuls en Guinée.

Sa tête est connue de beaucoup de Guinéens sur des réseaux sociaux. Oumar Oulada Souaré est un guinéen qui vit à Nampula au Mozambique, marié et père de famille. Il en veut aux Peuls plus que Adolf Hitler n’en voulait aux Juifs dans les années 30. Depuis longtemps, cet homme publie des enregistrements vidéo anti-peuls sur le Net.
Le jeudi 20 juillet 2018, Ouamar Souaré a publié une vidéo d’une extrême violence insultant les Peulhs, pères et mères, en langue nationale malinké et en demandant aux Malinkés guinéens de suivre l’exemple des Maliens pour commencer à tuer les Peuls partout. C’est la goute d’eau qui a fait déborder le vase. Des jeunes peuls en colère se mettent à sa recherche. Les notables de la communauté malinké et guinéenne sont également saisis de l’affaire.
Vendredi 21 juillet : deux jeunes peuls attaquent physiquement Oumar Oulada Souaré au marché, mais il réussit à prendre la fuite. La tension monte de plus en plus que les gens sont informés de ce qui s’est passé. Après la prière de vendredi, la foule se dirige directement chez Oumar pour le lyncher. Il n’est pas trouvé chez lui, mais sa femme et ses enfants innocents ne subiront rien de mal de la part de la foule en colère qui est restée sereine.
Les responsables de la communauté guinéenne, toutes ethnies confondues, se donnent la main pour saisir la police contre Oumar Souaré.
Avec le concours des responsables malinkés, Oumar est finalement localisé et arrêté à 20h et conduit en prison.
Vendredi 27 juillet : à 10h heure locale, Oumar Oulada Souaré est entendu par la justice mozambicaine. Après 4 h de temps, le verdict tombe : Oumar Oulada Souaré est condamné à 11 mois de prison ferme et au payement d’une amende d’environ 2500 dollars.
C’est la victoire de la raison et de l’unité guinéenne ! Un exemple que viennent de donner nos compatriotes de Mozambique, à suivre partout désormais !
Cette histoire de Oumar Souaré aurait pu conduire à des affrontements entre Peuls et Malinkés au Mozambique, entrainant des conséquences ou une détérioration de l’harmonie et du climat de paix entre les deux communautés qui sont une partie importante d’un même peuple. Ici, l’intelligence et la sagesse guinéenne ont eu le dessus. Que la racaille de Oumar Souaré que l’on peut trouver dans toutes les ethnies comprenne qu’il n’y a pas de communauté intrinsèque en Guinée. Dans toutes les grandes familles de notre pays, il y a des Malinkés, des Peuls, des Soussous, des Forestiers voire même d’autres non-guinéennes. Ensemble, on doit se donner la main pour mettre les égarés hors d’état de nuire, comme cela s’est passé au Mozambique.
Merci aux Guinéens de Mozambique et merci à M. Mamadou Diouldé Diallo qui nous a permis de suivre les événements à l’heure-près !
Vive la Guinée, vive la justice, vive les Patriotes guinéens grâce auxquels notre pays ne connaittra pas le cortège de malheurs que beaucoup de nos voisins ont malheureusement connus ! On ne va pas aider les autres à éteindre le feu chez eux et en rallumer chez nous.

GUINEEPRESSE.INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *