Actualités Culture

LIVRE AUTOBIOGRAPHIQUE DE HOUSSEINI AMION GUINDO ALIAS POULO : « Un peul sans troupeau » désormais disponible en librairie

’ancien ministre des sports et candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, Housseini Amion Guindo, a procédé à la présentation de son livre, le samedi dernier à la Maison de la presse.
« Un peul sans troupeau » ! Un titre qui fait sourire, a indiqué le directeur général de l’Edition Maaya Racines Africaines, Yaya Traoré, l’éditeur du bouquin. Pourtant, c’est l’intitulé du livre autobiographique de Housseini Amion Guindo, président de la convergence pour le développement du Mali. Ce livre de 137 pages retrace son parcours tumultueux et exaltant depuis sa tendre enfance à Bamako (localité située à 80 km de Koro dans la région de Mopti) en passant par ses années de galère jusqu’à ses expériences politiques et sportives.
Il rappelle également quelques actions phares de son bilan ministériel, son rêve et son combat pour un Mali nouveau. « Ma philosophie de vie est de servir et non se servir », a précisé Poulo. Puis d’ajouter : « Les modèles sont ceux qui sont décédés sans laisser un copeck à leurs descendants, mais qui les ont illuminés. Ils ont connu la gloire et la pauvreté. » Toutefois, tempère-t-il, ce n’est pas un bilan, mais un récit de vie. « Les Maliens connaissent très peu les hommes politiques. Ils sont connus qu’à travers des déclarations publiques à travers la presse », a-t-il poursuivi.

Au fil des pages, l’ancien député de Sikasso explique la culture Dogon à travers son organisation sociale et politique. Il dépeint l’environnement qui l’a vu naitre et grandir, mais également décrit « cette autre partie du Mali (ndlr région de Mopti). » Une contrée en proie aujourd’hui à une crise sécuritaire entre les différentes communautés. Une situation que l’auteur ne partage pas car, précise-t-il, il n’y’a jamais eu problème de cohabitation entre Dogons et Peuls.

Les séances de présentations du livre déjà disponible sur le marché se poursuivront dans les écoles et les universités.
Source:bamada.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *