Actualités Education

L’association Mil Espoir Mille Savoirs (MEMS), poursuit son travail pour scolariser des enfants du peuple Peul au Niger.

 L’association Mil Espoir Mille Savoirs (MEMS), poursuit son travail pour scolariser des enfants du peuple Peul au Niger. 2019 sera une année importante avec, notamment, le lancement d’une étude sociologique sur les quinze années de travail de l’association. En attendant, « on fait la fête », explique ce mercredi le président Jean-Yves Redon qui parle du grand repas concert de mars prochain.

Beaucoup d’actualités cette semaine pour MEMS. « La construction du château d’eau avec l’ONG belge Ninafri, repart et les enseignants de l’école bénéficient, cette semaine, d’une formation pour l’utilisation des tablettes informatiques fournies par la Fondation Orange », résume le président, Jean-Yves Redon. 2019 démarre déjà très fort pour cette association qui travaille, depuis une quinzaine d’années, à la scolarisation des enfants nomades peuls WoDaaBe au Niger. De plus, « le projet d’électrification de l’internat avance » et « avec la participation de Ninafri nous envisageons de poser des panneaux solaires pour éviter les problèmes de raccordement au réseau », poursuit le président. Et « l’ONG doit d’ailleurs se trouver sur place en ce moment pour ce projet ».

Une étude pour faire le point

Mais l’année 2019 sera aussi une grande année « avec le probable lancement d’une étude socio-anthropologique qui devrait être conduite par le département de sociologie de l’Université de Niamé ». « Cette étude, précise Jean-Yves Redon, permettra de mesurer tout le travail accompli depuis quinze ans par l’association et de prendre en compte les souhaits et les demandes des familles ». Car « MEMS est allé bien au-delà de ses premières ambitions », et l’association estime qu’il est maintenant nécessaire de mesurer l’impact sociologique de tout le travail accompli.

Un repas et du gospel

En attendant de signer le lancement de cette étude avec l’université, l’association travaille à financer ses actions. Les donateurs sont là mais ne suffisent pas. Et, non sans émotion, Jean-Yves Redon rend hommage à deux donateurs particuliers : « Paul et Arthur, deux jeunes garçons âgés de 8 ans ». Ces enfants, qui vivent dans les Pyrénées ont mené des actions pour aider une association environnementale et une association s’occupant de scolarisation. Et « Ils ont choisi la fondation WWF pour l’environnement et MEMS pour la scolarisation ! », rappelle Jean-Yves Redon, admiratif. « À 8 ans, nous faire un don de 201 €, quelle belle générosité ! ». Pour financer la poursuite des projets, l’association prépare son repas concert annuel prévu au Cac début mars. Cette grande soirée, « qui fait toujours le plein avec plus de 250 convives à chaque fois », promet d’être très belle avec la prestation d’Anne Sorgues et la chorale « Gospel Morbihan ». Les réservations sont déjà ouvertes (25 € le repas et le concert et 15 € uniquement le concert). Une soirée aux airs d’« Oh Happy day »…

Pratique

Soirée repas concert le samedi 9 mars à partir de 19 h au Cac. Réservations au 02 98 59 93 10 ou 02 98 95 05 58. Site internet : milespoir.fr. Page Facebook : Mil Espoir Mille Savoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *