Actualités Pastoralisme

Labé : ce que le président Alpha Condé a dit aux éleveurs

En marge des journées de l’élevage tenues les 23 et 24 juin 2018 à Labé, le président de la République, Alpha Condé, a conféré dimanche avec les éleveurs. La rencontre a porté sur les dispositions à prendre pour moderniser et développer le secteur de l’élevage en Guinée, a constaté un correspondant de Guineematin.com à Labé.
Placées sous le thème : « Moderniser l’élevage pour un développement économique et social », les journées nationales de l’élevage ont pris fin ce dimanche, 24 juin 2018 à Labé sous l’égide du président de la République, le professeur Alpha Condé. Cette deuxième et dernière journée a été marquée par la visite des stands dans lesquels, étaient exposés le bétail et d’autres produits de l’élevage, et la rencontre entre Alpha Condé et les éleveurs.
A l’occasion de cette rencontre qui a eu lieu dans l’amphithéâtre, les éleveurs, par la voix de Mariam Manet, ont présenté quelques doléances au chef de L’Etat : « Nous sollicitons auprès de vous monsieur le président, la mise en place de lignes de crédits adaptées, la subvention des intrants et des produits d’élevage, le renforcement du système d’identification du bétail, le renforcement de la lutte contre le vol de bétail par la punition des voleurs et leurs complices, lutter contre les pathologies comme le charbon bactérien.
Nous sollicitons également, la construction d’infrastructures de commercialisation du bétail et de la viande, notamment des marchés à bétails, des aires d’abattage et des abattoirs sans oublier l’amélioration des aliments à bétail et la construction d’abattoirs modernes de volaille », a demandé la porte-parole des éleveurs.
En réponse, le président de la République a promis de soutenir le secteur de l’élevage guinéen pour le rendre moderne et plus rentable : « J’ai écouté vos doléances. Nous allons mettre en place très bientôt une banque d’investissements en mettant à la disposition des PME des producteurs, les outils nécessaires qu’il faut pour vous accompagner avec un taux d’intérêt raisonnable. L’élevage est l’une de mes priorités. Parlant de la lutte contre le vol de bétail, l’élevage moderne annule tout cela, car avec cet élevage, les bœufs sont parqués avec des barbelés reliés par des fils de fer électriques comme j’ai vu tout dernièrement à Kissidougou.
Si vous voulez qu’on vous accompagne pour la construction des mini laiteries, il faut que vous acceptiez à votre tour de faire l’insémination pour disposer suffisamment de lait pour ravitailler les mini laiteries. A cela s’ajoute la construction des abattoirs régionaux modernes. Nous nous sommes prêts à faire les mini laiteries, même à faire une laiterie moderne industrielle. Voilà, vous éleveurs, ce dont vous avez besoin existe déjà. C’est deux choses qui restent. Il s’agit de l’organisation et la centralisation de cela pour que tout soit disponible, et l’engagement des éleveurs à se lancer dans l’élevage », a dit Alpha Condé.
En ce qui concerne l’accompagnement financier, le chef de l’Etat précise qu’il y a deux sortes de crédits qui sont prévus pour les éleveurs. Pour les femmes qui souhaitent faire l’élevage, l’Etat va leur prêter de l’argent à l’image des MUFFA pour un taux d’intérêt de 8%. Et pour les autres, une Banque d’investissement sera mise en place pour les soutenir avec un taux d’intérêt raisonnable.
De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *