Actualités Kisal

DECLARATION DE TABITAL PULAAKU INTERNATIONAL ET DE KISAL SUR LA SITUATION QUI PREVAUT AU CENTRE DU MALI

Préoccupés par le nettoyage ethnique en cours dans de nombreuses zones du centre du Mali, nous,
amis des cultures peules à travers le monde, réunis à Paris sous l’égide de Tabital Pulaaku International
et l’Observatoire Kisal, exprimons par la présente notre bouleversement et notre indignation, tout en
appelant à une prise de conscience et à des actions décisives.
Prenant la suite de tous ceux qui dénoncent depuis des semaines la destruction systématique de zones
d’habitation peules, et le meurtre systématique de Peul-es par des milices armées, et par des soldats de
l’armée républicaine malienne, nous faisons entendre aujourd’hui notre engagement à obtenir la
protection pour ces civils, et la justice.
Quand on parle du Pulaaku, c’est bien de diversité, d’intérêt, et de préoccupation émanant de plusieurs
pays que l’on parle. Nous croyons en l’expression aujourd’hui consacrée : « Le Pulaaku est le ciment
entre les peuples de l’Afrique ». Mais, pour que ce ciment tienne, les Peul-es doivent survivre.
Nous soutenons donc le Pulaaku du Mali, et nous nous joignons à lui pour demander au gouvernement
du Mali d’appliquer ni plus ni moins qu’un traitement égal à tous les enfants du Mali. Il faut que tous
soient désarmés. Il faut que les forces armées et de sécurité cessent de voir en tout Peul-e un ennemi,
un jihadiste
Pressons le Président, Son Excellence Ibrahima Boubacar Keïta et son gouvernement à prendre les
mesures nécessaires pour stopper ce génocide en désarmant sans plus tarder les milices anti Peul-es, à
apporter aide et protection aux victimes et rescapé-es Peul-es.
Nous faisons entendre ici et maintenant notre engagement à obtenir la protection et la justice pour ces
civils dont le seul tort est d’être nés peul-es. Les Peul-es du Mali, comme cell-eux des autres pays
d’Afrique seront toujours là et personne ne pourra les chasser. Elles et ils ne disparaîtront pas. Les Peul-
es sont partout en Afrique et dans le monde. Celles et ceux vivant ailleurs observent ce qui se passe au
Macina, cœur de la civilisation peule, et elles et ils ont mal, très mal. Leurs voisines et voisins non-Peul-
es, comme certains d’entre nous, mènent le guet, également.
Et enfin, Tabital Pulaku International et Kisal se tiendront auprès de toutes les bonnes volontés pour
trouver les solutions les plus idoines afin que le peuple du Mali retrouve un but et une foi en l’avenir,
pour Notre Afrique. Et à la suite de Mawɗo Aali Nuuhum Diallo, nous, signataires de cette présente
déclaration, vous disons que Nous ne nous tairons pas, que Nous ne laisserons pas faire.
Les signataires de cette déclaration et ceux qu’ils représentent s’engagent à travailler ensemble.
Paris, le 03.07.2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *