Actualités Kisal

Conflits entre agriculteurs et éleveurs : Six fermiers abattus par les peuls à Savè

Six morts, plusieurs blessés graves et des habitations saccagées. C’est le bilan d’une attaque meurtrière des peuls dans la matinée de ce vendredi 27 avril à Ganandji, une ferme située entre les communes de Savè et Kétou. Selon les informations recueillies, les Peuls étaient interdits d’installation dans cette zone par les ressortissants du plateau d’Abomey et les autochtones cultivateurs, au regard des dégâts causés chaque année dans les champs, par les troupeaux des transhumants. Mais un groupe de peuls armés jusqu’aux dents a investi les lieux, tôt ce vendredi, ouvert le feu sur les fermiers en guise de protestation, et en riposte aux actes de violence précédemment subis de la part de ces derniers du fait de la décision d’interdiction.
Ils ont saccagé plusieurs habitations, tué 5 personnes sur place, et parmi les blessés graves, un va succomber à l’hôpital où ils ont été transportés d’urgence pour recevoir les soins appropriés. Selon les recoupements, la scène s’est produite aux environs de cinq heures du matin. Les agresseurs ont aussitôt pris la clé des champs. Informé de la situation, le Directeur général de la police républicaine, Nazaire Hounnonkpè a effectué une descente sur les lieux et appelé les uns et les autres au calme.
Ce nouvel acte de violence des peuls relance le débat sur la transhumance de ces bêtes qui dévastent tout sur leur passage. Les peuls sont-ils dans une République entièrement à part ? A quoi a servi alors ce communiqué du ministre Sacca Lafia interdisant à tout peul rentrant sur le territoire national l’utilisation de tout objet dangereux sur la vie de l’homme. A quand donc la fin du règne de la barbarie.
Source: fraternitebj.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *